Simillimum

Stratégies Homéopathiques dans les Maladies Chroniques

Langues

  • fr
  • en

Billets récents

Abonnez-vous ! Subscribe !

Site sécurisé

Homéopathie et Constitution

Ce site est dédié au traitement homéopathique des maladies chroniques et l’application d’un nouveau niveau de similitude en homéopathie, la similitude constitutionnelle.

Nous connaissons déjà la similitude locale qui s’applique à la gestion des maladies aiguës et la palliation des maladies chroniques incurables et la similitude globale.

La similitude globale s’applique aussi bien aux maladies chroniques constitutionnelles qu’aux maladies chroniques infectieuses, deux types de maladies qu’Hahnemann distinguait dans son traité sur les maladies chroniques.

La similitude constitutionnelle est une spécialisation de la similitude globale appliquée aux maladies constitutionnelles. Elle est basée sur l’utilisation d’un nouvel outil, le modèle de typologie intégrative qui permet: de poser un diagnostic de constitution, de classer les remèdes homéopathiques suivant la constitution et d’appliquer la similitude c’est-à-dire, dans un cas de maladie chronique constitutionnelle (psorique) de donner un remède qui appartient à la constitution du malade.

Ce site qui présente les fondements théoriques et les applications pratiques de ce travail est essentiellement destiné aux homéopathes mais représente une bonne source d’information pour les patients motivés.

Vous pouvez commencer la lecture par ici.

100_2495

DPC homéopathie: Polarity Analysis (analyse de polarité) dans les pathologies aigues

Une formation de 1 jour pour les médecins généralistes homéopathes actifs indemnisée dans le cadre de l’OGDPC sur la méthode de répertorisation de Boenninghausen, appelé Polarity Analysis ou Analyse de Polarité appliquée aux pathologies aigues.

L’analyse de polarité (polarity analysis) est un développement de la méthode de répertorisation de Boenninghausen. Elle permet d’établir pour une maladie individuelle donnée (aigue ou chronique) une probabilité d’efficacité pour chaque remède homéopathique. La méthode conduit à un choix efficace et reproductible du remède homéopathique et augmente la précision des prescriptions par rapport à une procédure homéopathique conventionnelle.

L’analyse de polarité se pratique avec un logiciel accessible en ligne en français basé sur le « Therapeutic Pocket Book » de Boenninghausen. Ceci a été développée par un pédiatre suisse, le Dr Heiner Frei.

Programme :

  • Classification des maladies selon l’Organon de Hahnemann
  • Comment aborder une maladie aigue en homéopathie
  • La croix de Hering : modalités, sensation, localisation, concomitents
  • Comment conduire l’entretien dans un cas aigu suivant l’analyse de polarité
  • Les check lists (grille de symptômes fiables)
  • La hiérarchisation des symptômes
  • Notion de symptômes polaires
  • Notion de symptômes contre-indicateurs
  • Que faire avec les symptômes contradictoires
  • Utilisation des symptômes pathognomoniques de la maladie
  • La posologie et la répétition du remède.

 

Expert :

Dr Frédéric Schmitt, homéopathe uniciste depuis plus de 30 ans.

 

Organisateur :

AFML

 

Public concerné

Cette formation est destinée aux médecins généralistes pratiquant déjà l’homéopathie.

 

Où et quand ?

Lieu : Toulouse

Dates : 3 novembre 2018 (9H – 17 h 30).

 

Modalités :

Formation prise en charge dans le cadre de l’OGDPC (1 jour = 7 heures de formation).

 

Inscriptions:

Je m’inscris sur le site de l’AFML

ou via le site du DPC en tapant le numéro de la référence de la formation  : 10321800047

Réguler le phénotype par l’homéopathie

qu'est-ce-que-le-phenotype

genotype et phenotype

Le phénotype est la somme des traits physiques et psychiques observables sur un individu. La médecine traditionnelle ayurvédique classe l’ensemble des phénotypes humains en trois grands taxons (catégories): Vent, Bile et Phlegme. Chacun de ces taxons phénotypiques présente des faiblesses physiologiques. L’ensemble des remèdes homéopathiques peut se classer suivant ces trois grandes catégories. Par exemple (selon notre recherche clinique) Sulfur est Vent prédominant, Lachesis Phlegme prédominant et Iodum Bile prédominant.  Devant un patient il va falloir déterminer quel est son appartenance (Vent, Bile, Phlegme), ce qui orientera la thérapeutique vers un remède appartenant à cette constitution. Ceci s’appelle la similitude constitutionnelle.

Le remède homéopathique le plus semblable à la constitution, le simillimum, va permettre une meilleure régulation de l’expression des gènes pour  modifier le phénotype et améliorer la santé.

Chaque médicament homéopathique représente un phénotype spécifique. Il est possible de dire que telle personne est de phénotype Sulfur (les anciens homéopathes disaient de « constitution » Sulfur). La similitude constitutionnelle peut donc se nommer aussi « similitude phénotypique ».