Constitutions Planétaires

This post is also available in: enEnglish

Nous présentons sur ce site les résultats de nos recherches sur les liens entre la typologie constitutionnelle telle qu’elle est présentée dans les médecines traditionnelles (chinoise, ayurvédique, hippocratique) et l’astrologie.

En particuliers nous avons trouvé que ce que les anciens appelaient l’Almuten figuris, la figure la plus haute, ou de façon plus moderne, la dominante planétaire est statistiquement corrélé au type constitutionnel de l’individu.

Les astrologues anciens de la tradition grecque et médiévale accordaient tous une importance majeure à l’Almuten figuris. Nous sommes entrés dans l’astrologie par la typologie constitutionnelle et nous avons pu établir ce lien (entre dominante et type) parce nous avons déjà une méthode de décodage du type indépendante de l’astrologie. Notre méthode de calcul de l’Almuten est un algorithme complexe qui s’inspire en partie des auteurs anciens (il tient compte de la position zodiacale et en maison du Soleil, de la Lune, de l’Ascendant, du Mc, de la pars fortuna, du sygyzie, des planètes, etc…).

Notre recherche qui est issue du modèle de typologie systémique nous a permis de réviser l’ensemble du modèle astrologique en intégrant deux nano-planètes (Haumea et Makemake, que nous avons renommées Proserpine et Bacchus) ce qui porte notre système à douze planètes.

Pour ce qui est des planètes infra saturniennes, nous gardons le système traditionnel (les 7 planètes visibles en géocentrique) et donc nous ne tenons pas compte des astéroïdes type Cerès, non qu’ils ne soient pas intéressants dans l’absolu, mais nous avons choisi de prendre comme base de départ le système de l’astrologie traditionnelle grecque.

Nous avons ainsi pu de façon rationnelle et logique placer les planètes trans saturniennes (Uranus, Neptune, Pluton, Proserpine et Bacchus) en domiciles, exaltations, triplicités, décans, termes et degrés .

Nous avons ensuite validé notre hypothèse en la confrontant à notre connaissance très approfondie de la typologie.

Ce nouveau modèle astrologique va probablement bousculer des idées semble-t-il déjà bien acceptées comme la domiciliation de Uranus en Verseau.

Nous avons publié un premier article paru dans le numéro 199 de la revue l’Astrologue (septembre 2017) où nous jetons les bases de ce modèle (commander ce numéro).