Astrologie Traditionnelle et Intégrative

astrologie uranienne

Didier Raoult est né le 13 mars 1952 à Dakar, Senegal, 16h30 (source astrocom Rodden rating AA)

Didier Raoult est Professeur de microbiologie, spécialiste des maladies infectieuses et directeur de l’IHU.

Selon l’analyse des publications de 2007 à 2013, par Kathleen Gransalke, pour Labtimes en février 2017, Didier Raoult apparaît au sommet du classement européen avec 18 128 citations (Labtimes: Publication Statistics: Microbiology”, sur labtimes.org)

En 2017, il y apparaît comme l’un des 99 microbiologistes mondiaux et l’un des 73 scientifiques français les plus cités (“Highly Cited Researchers  according to their Google Scholar Citations public profiles”).

Il devient connu du grand public lors de l’épidémie de Covid 19 au cours de laquelle il prône une approche pragmatique et efficace a contrario des experts du comité scientifique officiel qui ont une attitude basée sur une “science” plus théorique. Il apparaît alors comme le grain de sable qui vient contrarier le rouage bien huilé de la mécanique complexe politico-industrielle.

Il y aurait bien sûr un livre à écrire, mais dans un premier temps notre analyse astro-psychologique va être synthétique et centrée sur quelques points majeurs de son thème.

Préambule

Plusieurs points dans mon analyse sont inhabituels en astrologie occidentale usuelle. Je place sur le zodiaque systématiquement les deux planètes naines immédiatement post plutoniennes dans une nouvelle théorie comportant non plus 10 mais 12 corps stellaires : Haumea et Makemake. Dans l’hypothèse que j’ai avancée (et qui reste à confirmer) j’ai dénommé ces deux corps de noms de divinités gréco-romaines d’une part pour rester cohérent avec l’ensemble du système occidental traditionnel et moderne, et de plus parce que de nombreux astrologues français et non des moindres (Eugène Caslant, Jean Carteret, Dane Rudhyard, Jean De Larche, Robert Ambelain) avaient déjà prédit que la prochaine transplutonienne devrait se nommer Proserpine (l’épouse de Pluton). Haumea, qui est juste trans-plutonienne s’appelle donc dans ma théorie Proserpine, et Makemake a été renommée Bacchus. Ceci n’est pas totalement une innovation puisqu’un astrologue américain avait écrit un livre sur Transpluto, et avait proposé de l’appeler Bacchus (Transpluto or should we call him, Bacchus, J.R. Hawkins, 1976).

De plus, nous avons retravaillé les attributions des décans en fonction de cette nouvelle théorie des maitrises zodiacales en intégrant Proserpine et Bacchus.

Nous avons aussi assigné aux signes, aux planètes ainsi qu’aux décans des contributions externes à l’astrologie comme les lames mineures du tarot, les types de l’ennéagramme, les éléments taoïstes chinois et les fleurs de Bach, tout ceci contribuant à rendre l’interprétation à la fois plus complexe, mais aussi plus fine, cohérente et profonde.

Finalement j’utilise issus de l’astrologie uranienne : les huit points fictifs, la représentation du zodiaque sous la forme de la roue de 90° ainsi que la théorie des mi-points.

Ascendant 2° décan du Lion

Ce qui frappe au premier abord sur son thème natal est son ascendant Lion, et plus précisément dans le deuxième décan du Lion. Le deuxième décan du Lion est le décan fixe “Lion/Lion”, le premier décan étant cardinal (Lion/Bélier) et le troisième mutable (Lion/Sagittaire).

Ce décan est associé symboliquement à la lame mineure du tarot le 6 de Bâton. Les mots clés sont triomphe, chevalerie, héroïsme. Le 6 de Bâton représente les champions et championnes de chaque communauté, ceux qui viennent de la sauver d’un désastre et reçoivent tout l’amour d’un peuple aimant. En retour, les 6 de Bâton sont dévoués à cette communauté et prêt à risquer leur vie pour elle. Ce sont des héros et des héroïnes. Ils reçoivent les lauriers que leur courage et leur abnégation méritent. C’est le temps d’un triomphe remarquable que représente le 6 de Bâton.

Il s’agit d’une personnalité puissante au service d’une cause véritablement juste. Le 6 de Bâton parle de vantardise, de personnalité avide d’être remarquée, qui se croit destinée à devenir une star. Beaucoup de narcissisme souvent dans cette Carte, qui demande à ce qu’on pratique un véritable altruisme, et le sens du Service qui incombe à toute personne ayant un charisme.

 

Continuer la lecture

Les soulèvements des peuples contre l’injustice sociale en 2019

Si l’on regarde la page de Wikipedia “Chronologie de révolutions et de rébellions depuis 2000” on voit clairement que depuis les années 2000, l’année 2019 est la plus intense depuis les gilets jaunes jusqu’aux manifestations en tâche d’huile dans plusieurs pays d’Amérique du Sud.

Il y a 4 facteurs qui peuvent en astrologie rendre compte de cela : Saturne, Pluton, Noeud Sud et Zeus (point fictif de l’astrologie uranienne). Nous voyons clairement sur le cycle graphique suivant la dynamique de ces points.

 

Pluton – Nœud Sud– Saturne en Capricorne sont en conjonction depuis janvier 2019 jusqu’en janvier 2020 : “structures étatiques autocratiques renversées“. Saturne en Capricorne : structures étatiques conservatrices, Pluton/Noeud Sud : action de renversement, de destruction, de séparation, de pertes.

Zeus en Balance : “prendre la parole pour une injustice de façon organisée“. Zeus représente une force d’organisation dans un but précis, et un besoin de prendre la parole. En Balance : pour rétablir la justice.

Zeus en carré à Pluton/Saturne/Noeud Sud : “l‘injustice sociale pousse les peuples à s’organiser, se révolter et vouloir renverser voire détruire les structures étatiques autocratiques“.

Sur le graphique, nous voyons que la triple conjonction débute début 2019 et se finit début 2020. La conjonction Saturne/Pluton va continuer elle jusqu’en janvier 2021.

Une autre facteur intervient : Hades (autre point fictif Uranien) est entré en Cancer en 2010 et parcours le premier décan jusqu’en juillet 2020. Cette entrée a correspondu avec le printemps arabe de 2011 et soutient la configuration ci-dessus. Pourquoi ? Nos recherches sur les décans nous ont conduit a attribuer 36 hexagrammes du Yi King aux 36 décans. Le premier décan du Cancer correspond à l’hexagramme 6 : conflit, désaccord, contestation. Hades selon l’astrologie uranienne correspond à : les carences, la pauvreté, les conditions de vie difficiles. Hades en Cancer signifie : “le peuple (Cancer) en situation de précarité et de pauvreté“. Hades dans le premier décan du Cancer : “soulèvement du peuple à cause de situations de précarité“. Hades est actuellement à 9° 26 du Cancer.