Astrologie Traditionnelle et Intégrative

Bacchus

En ce temps de Noel, je veux vous faire part des recherches que j’ai faites sur la planète naine Makemake parce que j’ai trouvé qu’elle pourrait être liée au mysticisme.

Ma pensée initiale était que dans l’Antiquité les astrologues utilisaient 7 planètes visibles et depuis la découverte des nouvelles planètes (uranus, neptune, pluton) cela fait 10. Mais 10 semble assez étrange pour moi, parce ce que sans aucun support symbolique. Les anciens ont deux planètes maitresses par signe (diurne et nocturne) et maintenant nous n’en avons gardé qu’une seule (sans aucun égard au côté diurne ou nocturne) sans justification ni logique ni symbolique. Mais au fait, 2 signes sont maintenant orphelins n’est ce pas (Taureau et Vierge)? Pourrions-nous tester certaines planètes naines comme second maitre du Taureau et de la Vierge ? Le célèbre astrologue français Eugène Caslant, déjà avant la découverte de Pluton, parlait de Pluton, et d’une transplutonienne qu’il nomma Proserpine.

Depuis que Pluton a été rétrogradé au rang de planète naine par l’UAI mes questions sont les suivantes:

Existe-t-il une seule raison pour exclure les autres planètes naines du champ d’investigation : Ceres, Haumea, Makemake et Eris ?

Puisque deux signes sont orphelins, pourquoi ne pas imaginer que deux naines en seraient les nouveaux maitres ?

J’ai pris une série de 1340 cas de personnes religieuses dans adb et trouvé pour Makemake cette répartition dans les secteurs Gauquelin avec un pic dans la première zone plus près d’Ascendant. Intéressant ? Aucune autre planète n’apparaît dans les secteurs de Gauquelin, y compris Neptune. Cela est donc significatif.


Aucunes preuves statistiques concernant Makemake contre groupe contrôle pour les positions en maisons et en signes (Placidus), mais de solides preuves apparaissent pour les mi-points et les aspects (par exemple Makemake conj. Soleil) (étude réalisée avec le programme Fast Research de Alphee Lavoie).

Sur ces tableaux vous voyez dans la première colonne l’occurence de Makemake, dans la seconde celle du groupe contrôle et ensuite le Chi Square qui est la probabilité statistique.

  (approchez la souris pour zoomer)

Bon réveillon à tous

 

 

Thème natal de Robert Schumann (Schumann, Robert; 8.06.1810; 21:17:51; +0:48:36; Zwickau, Germany; 50N44; 12E29; heure de naissance corrigée)

 

Analyse de la puissance planétaire (selon notre algorithme):

Nous avons établi le lien suivant entre planètes et types de l’ennéagramme :

Type 1: Mars, Type 2 : Neptune, Type 3 : Mercure, Type 4 : Proserpine, Type 5 : Venus, Type 6 : Bacchus, Type 7 : Jupiter, Type 8 : Pluton, Type 9 : Saturne et Uranus.

Nous voyons que Bacchus/Type 6 arrive en tête.

Bacchus est sur l’Ascendant, Soleil en maison 6 (analogique Vierge son domicile diurne), Soleil Gémeaux son domicile nocturne, Lune en Vierge son domicile diurne, le maitre diurne de la pars fortunae Venus est en maison 7, maison joie de Bacchus, le maitre diurne du Sygyzy Mercure est sur la pointe de la maison 7 maison joie de Bacchus, le Sygyzy est en Gémeaux domicile nocturne.

Bacchus est la nouvelle dénomination que nous donnons à la nano-planète Makemake (cf articles parus dans la revue l’Astrologue N° 199 et 200) découverte le 31 mars 2005 et que nous intégrons dans un nouveau système astrologique à 12 planètes. Bacchus est maître diurne de la Vierge, nocturne du Gémeaux, exalté en Sagittaire et en joie en maison 7.

Il y a dans Bacchus et la Vierge une double symbolique, celle de la Vierge Folle et du Bacchus débridé et celle de la Vierge Sage et du Bacchus sacrifié.

La guérison de notre Bacchus intérieur est représenté par l’union des contraires. Bacchus représente la faculté de transcender l’attachement, de réaliser l’ivresse pure ou vierge de toute saisie duelle (basé sur la notion d’un sujet qui perçoit le plaisir et d’un objet perçu comme source de plaisir).

Selon notre méthodologie liée à l’ennéagramme, nous pensons que Robert Schumann pourrait être un type 6 ce que la statistique de la dominante planétaire tendrait à confirmer.

Voici quelques mots clés qui caractérisent sa psychologie (Robert Schumann : de l’ombre de la folie à l’éclat de la musique, par Charles Gardou, Revue Reliance) qui selon notre compréhension de l’ennéagramme peuvent se rapporter au type 6 :

Mélancolie, tourments, lutte intérieure, déchirement, auto-accusation, angoisse, abandon, tristesse, folie, cyclothymie, culpabilité, jaloux, secret, taciturne, mutisme, dualité, contradictoire, indétermination, effrayé, phobies irraisonnées, peurs hypocondriaques, prémonitions.

Passion, artiste, exaltation, ivresse créatrice, volubile, sensibilité, tendresse.

Le type 6 a besoin de protection…

Au décès de son frère Édouard, il dira « le seul sur qui je pouvais m’appuyer comme sur un protecteur… ».

Le 8 septembre fête de la Nativité de la Vierge Marie nous incite à parler du signe astrologique de la Vierge et de Bacchus son régent astrologique et de voir leurs liens avec l’ennéagramme.

Il existe une similitude entre le mythe de Dionysos/Bacchus et celui du Christ.

Benoît XVI note dans son Jésus de Nazareth : « Comme […] Le Seigneur a donné le pain et le vin comme les supports de la Nouvelle Alliance, il n’est certes pas interdit de penser […] et de voir transparaître dans l’histoire de Cana le mystère du Logos et de sa liturgie cosmique, dans laquelle le mythe de Dionysos [Bacchus] est complètement transformé tout en étant conduit à sa vérité cachée. »

Dionysos serait né un 25 décembre (solstice d’hiver), d’une Vierge, mort et ressuscité. Les rites dionysiens consistaient en manger le pain et boire le vin qui symbolisait le corps et le sang de Dionysos mort.

Continuer la lecture