Astrologie Traditionnelle et Intégrative

octoscope

Nous présentons dans cet article les raisons qui nous ont poussé à utiliser systématiquement dans notre travail de recherche astrologique le système de division en huit secteurs comptés dans le sens horaire, que l’on appelle l’octoscope.

En 1955 les psychologues Michel et Françoise Gauquelin publient L’influence des astres, étude critique et expérimentale, fruit de trois années de travaux qui semblent indiquer que Mars se lève ou culmine plus souvent que ne le voudrait le hasard chez les militaires et les sportifs de haut niveau, de même Jupiter pour les acteurs et politiciens, Saturne pour les membres de l’Académie des Sciences et de Médecine.

Ces travaux sont plus ou moins bien reçu tant chez les scientifiques que chez les astrologues.

Du côté des scientifiques, ils sont d’emblée réfutés violemment. Françoise Gauquelin dit dans un interview : « Je trouve évidemment fort triste que le tempérament fortement jupitérien de Michel l’ait poussé à harceler sans trêve les petits mâles bien en place à l’Université avec nos résultats statistiques qu’ils ne pouvaient pas réfuter. » Astrologie naturelle (N°2 – avril 1998).

Chez les astrologues, ces travaux confirment que la position angulaire est importante, mais que la zone la plus active se situe dans la partie cadente, i.e., avant l’angle ce qui contraria les astrologues pour qui, la partie la plus influente aurait du se trouver juste après l’angle (dans le sens anti-horaire habituel).

Pour expliquer cette divergence avec la tradition diverses explications furent fournies par les astrologues (comme le décalage de la pointe des maisons, ou l’élargissement de la zone d’influence de l’angle,etc…) cependant peu me semble-t-il avancèrent l’explication qui finalement semble la plus logique, l’ordre des maisons devrait se situer dans le sens horaire.

Il existe diverses explications symboliques pouvant rendre compte de ce sens inhabituel :

Pourquoi la maison 1 représentant l’hérédité, la personnalité, le corps du sujet se trouve-t-elle avant le lever du soleil ?

Pourquoi la maison 2 qui est celle des richesses, se trouve à être parcourue en seconde partie de nuit alors que tout le monde dort ?

Pourquoi la maison 3 représentants les écrits se situe-t-elle sous l’horizon juste après minuit ?

Pourquoi la maison 8 sensée représenter la mort se situe-t-elle juste avant le coucher du soleil ?

Pourquoi la maison 12 qui est celle de l’isolement, se trouve la première à être parcourue quand une planète se lève à l’horizon ?

Si l’on retourne le sens des maisons, la 12 devient la 1 etc… on constate que le symbolisme est beaucoup plus logique et surtout qu’il explique l’effet Gauquelin car dans ce cas la zone « plus » se trouve bien dans la maison angulaire.

La maison 1 (ancienne 12) dans laquelle passe une planète quand elle se lève, représente bien la personnalité « qui se lève », la 2 les richesses sont ce dont nous avons besoin pour survivre, la 3 comment nous communiquons ensuite avec les autres, et ainsi de suite,  la 12 celle de l’isolement se trouve en fin de nuit.

Cependant nous pouvons aller plus loin. Un autre système qui découpe l’écliptique en huit au lieu des douze secteurs habituels rend encore mieux compte de l’effet Gauquelin.

Ce découpage qui a été appelé octoscopos ou octotopos est retrouvé dans la littérature ancienne.

Les origines de ce système octotopos sont assez obscures, mais il est attesté par Manilius (1er siècle après J.-C.), dans le Papyrus du Michigan (1er peut-être 2e siècle), dans Firmicus Maternus (4ème siècle), et dans le Brhat-samhita de l’astrologue indien Varahamihira (6ème siècle).  Il a ensuite été utilisé par Tycho Brahe et Hieronymus Cardanus, entre autres.  Finalement un texte  le Kmnulebis Codnis C’igni – Le Livre de la connaissance de la création- un traité sur l’astronomie publié par Vakht’ang VI en 1721 à Tbilisi  en Géorgie, montre également cette division en huit secteurs du cercle céleste.

Voici comment les anciens décrivaient ces huit secteurs :

Pour les anciens (8e livre de“Matheseos Libri” – Firmicus Maternus- dans le chapitre “Sur les 8 maisons”)

La première maison, celle de l’aube et du lever du soleil, toute la nature se réveille à la vie et les gens se lèvent et se préparent pour les activités du jour à venir – d’où l’appellation de cette maison « vie ».

La 2ème maison, les gens partent au travail pour gagner leur vie, alors ils ont désigné cette maison comme celle de « l’argent ».

A l’heure de la 3e maison, il est midi et la chaleur est à son maximum ; il fait donc trop chaud pour travailler, les gens rentre à la maison pour se reposer, ou prennent leurs bateaux pour profiter de la fraîcheur de l’eau, ils l’ont alors désigné comme « les voyages ».

A l’heure de la 4e maison les parents sont honorés et divertis, de sorte que cette période a été désignée comme « parents ».

A la 5e maison, celle du coucher du soleil, le travail a cessé pour la journée et tout le monde est retourné à la maison dans la famille, de sorte que cette période a été désignée comme celle des « enfants ».

A l’heure de la 6e maison, les personnes âgées et les malades sont pris en charge et leurs besoins comblés, de sorte que cette période a été désigné comme celle de la « maladie ».

A l’heure de la 7e maison, les maisons sont fermés pour la nuit et les époux se retrouvent au lit, de sorte que cette période a été désignée celle de « l’époux(se) ».

La 8e et dernière maison, est celle du sommeil et de la mort, de sorte qu’elle a été reconnue comme la maison de la « mort ».

De plus les anciens ont attribué une planète à chaque maison depuis la maison 1/saturne, maison 2/ Jupiter dans l’ordre ptolémaïque inversé, la maison 8 étant à nouveau attribuée à Saturne.

La première maison avec Saturne symbolise l’hérédité et la personnalité.

La deuxième maison porte le symbolisme de Jupiter : argent, bienveillance, moyens de subsistance, etc.

La 3ème maison avec Mars, signifie voyager et la fratrie, par exemple.

La maison 4 avec le Soleil, représente le père mais aussi le statut mondain.

Le 5ème porte le même sens qu’aujourd’hui, puisque c’est la place de Vénus dans le cercle,

La 6ème qui appartient à Mercure, signifie la science médicale mais aussi les maladies et l’intellect.

La 7ème appartient à la Lune de sorte qu’elle signifie le mariage et dans une certaine mesure, la profession.

La 8ème signifie ennemis secrets, mort, les plus grandes misères de la vie, conformément au symbolisme de Saturne.

L’astrologue français Patrice Guinard utilise maintenant uniquement le système en huit maisons dans le sens des aiguilles d’une montre. Il dit sur son site (http://cura.free.fr/02domi2.html)  » Malgré l’exubérance d’articles se référant aux travaux des astro-statisticiens français, rares sont ceux qui ont seulement envisagé ce qui est à mon sens la seule véritable découverte, inconsciente, de ces travaux, à savoir l’inscription dans les courbes globales des huit maisons astrologiques. Au graphique qui suit, extrait de l’un des premiers ouvrages de Michel Gauquelin, j’ai rajouté les limites des 8 secteurs, tels qu’ils résultent logiquement du tracé des 16 segments de la courbe ».

Il existe deux principales façons de calculer ces huit secteurs. Dans la première les quatre angles sont calculés classiquement et les angles cadents sont les mi-points des angles, dans la seconde on ne calcule que l’Ascendant, les huit maisons sont divisées à part égale à partir de l’Ascendant. La meilleure formule reste à déterminer par voie statistique.

Une astrologue finlandaise à fait les remarques suivantes : « Regardons la 8ème maison de l’Octoscope, qui devrait principalement être la première maison dans le système classique en 12 secteurs. Qu’est-ce que nous voyons ici, sur 9279 décès à la naissance -extraits des statistiques Gauquelin-, 1263 cartes ont le maitre de l’Ascendant le plus souvent dans la maison 8 de l’octoscope, la maison de la mort (la valeur attendue étant 1167). Exactement comme il est dit dans les livres, sauf que nous avons toujours pensé que la zone en considération devrait être la première maison, pas la dernière. L’effet n’est pas grand en tant que tel, mais quand on constate que sur 622 meurtriers le maitre de l’Ascendant se trouve de façon significative en maison 8, que sur 322 cas de bouffées délirantes, 81 cas de dépression nerveuse, 876 personnes mentalement dérangées, 85 violeurs et 1265 schizophrènes le maitre de l’Ascendant se trouve également de façon significative en maison 8 de l’octoscope on commence à se poser des questions. » (http://skyscript.co.uk/forums/viewtopic.php?t=7594).

Prenons l’exemple de l’écrivain français à succès Eric-Emmanuel Schmitt. Il est dramaturge, nouvelliste, romancier, réalisateur et acteur franco-belge. En quelques années, Eric-Emmanuel Schmitt est devenu un des auteurs francophones les plus lus et les plus représentés au monde. Ses livres sont traduits en 43 langues et plus de 50 pays jouent régulièrement ses pièces. Il a reçu pas moins de 35 prix internationalement.

Sur ce thème (Astro-PC) les maisons sont celles de l’octoscope. On voit que E-E Schmitt présente Saturne et Jupiter en maison 1 de l’octoscope (anciennement maison 12).

Rien ne permet d’expliquer la présence d’un Jupiter en maison 12 chez cette artiste francophone talentueux le plus connu, enseigné et représenté au monde. Selon les travaux des Gauquelin Saturne angulaire est fréquent chez les hommes de science et académicien (Schmitt est à la base philosophe) et Jupiter chez les personnes à succès.

Par ailleurs Neptune angulaire (essentiellement maison 3 de l’octoscope – secteurs 8, 9 et 10) est statistiquement sur représentés chez les religieux (échantillon de 197, bdd Aureas). Schmitt raconte dans « la nuit de feu » son expérience spirituelle, qui dit-il sous-tend toute son œuvre.

Voici pour le thème d’Eric Emmanuel Schmitt, l’octoscope mis en relation avec les 36 secteurs Gauquelin.

(réalisé avec AstroPC :  http://www.aureas.eu/).

Pour toutes ces raisons nous sommes passé à l’octoscope, dans notre travail astrologique et de recherche.