Astrologie Traditionnelle et Intégrative

Nous avons révisé complètement le système astrologique en partant du modèle traditionnel de l’astrologie grecque avec les sept planètes visibles et les trois trans saturniennes classiques (Uranus, Neptune et Pluton) et y avons adjoints les deux nano-planètes Hauméa et Makémaké que nous avons renommée Proserpine et Bacchus. Ceci a fait l’objet d’un article complet dans deux numéros de la revue l’Astrologue N° 199 et 200 (Editions Traditionnelles) qui présente les tenants et les aboutissants de ce nouveau modèle. Pour tout approfondissement, avant tous commentaires, nous demandons à nos lecteurs de prendre connaissance de cet article.

Les principales « nouveautés » de ce modèle sont:

  • L’ajout des deux nano-planètes Haumea/Proserpine et Makemake/Bacchus qui porte le système à douze planètes pour douze signes.
  • La proposition logique et intégrative de maîtrises diurnes et nocturnes pour chacune des douze planètes ainsi que leurs placements en exaltation, joie, triplicités, décans, quintes et degrés zodiacaux.

Traditionnellement, dans l’astrologie antique occidentale chacune des 7 planètes traditionnelles règne sur certains signes du zodiaque, cela est appelé le système des domiciliations.

Le cycle zodiacal

Dans le cycle zodiacal, les signes alternent par polarités dite positives et négatives que l’on va dans cet article par soucis de clarté nommer Yang et Yin. En effet, les termes « positif » et « négatif » évoquent trop souvent dans notre esprit le bon et le mauvais.

Les Signes Yang présentent des caractéristiques propres à la lumière, l’activité, le dynamisme ou la chaleur. Les Signes Yin présentent des caractéristiques propres à la nuit, le repos, la passivité ou le froid.

Les signes Yin sont la plupart du temps appelés nocturnes et les Yang diurnes.

L’ordre chaldéen

Les Chaldéens avaient établi un système de maîtrise logique en établissant une symétrie horizontale déterminant six bandes :

  • Cancer-Lion
  • Gémeaux-Vierge
  • Taureau-Balance
  • Bélier-Scorpion
  • Poisson – Sagittaire
  • Verseau – Capricorne

Dans cette perspective, ils ont attribué à la première bande les deux luminaires, le Lion signe Yang pour le Soleil et le Cancer signe Yin pour la Lune.

Ensuite de la planète la plus rapide à la plus lente chacune gouverne une bande :  Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne.

On remarquera que chaque planète a une maîtrise dans un signe positif/Yang   et négatif/Yin  (en dehors du Soleil et de la Lune).

 

  Signes Yang Signes Yin
Soleil Lion
Lune Cancer
Mercure Gémeaux Vierge
Venus Balance Taureau
Mars Bélier Scorpion
Jupiter Sagittaire Poissons
Saturne Verseau Capricorne

 

Les astrologues de l’antiquité disaient qu’une planète était en domicile diurne dans un signe Yang (positif) et nocturne dans un signe Yin (négatif). Cela signifie que, selon la polarité du signe, la planète acquiert une qualité diurne ou nocturne. Ainsi Mercure en domicile diurne en Gémeaux est un Mercure extraverti dont la pensée emprunte les idées dans une très large mesure à l’extérieur, c’est-à-dire transmises par tradition, éducation et instruction et son intérêt est plus particulièrement porté vers des objets concrets et la réussite de ses objectifs. Alors qu’en domicile nocturne en Vierge il est un Mercure plus introverti dont la pensée surgit du fond subjectif. Il cherche à approfondir et non à élargir. Cependant l’expression de ses idées et leur confrontation avec l’autre peut être source d’anxiété. Son style s’alourdit du coup de doutes et de scrupules.

Nous voyons donc que la double domiciliation de chaque planète en signes diurne et nocturne permet une caractérisation très intéressante et pleine de sens.

 

Cette double maîtrise d’une planète représente le fondement de la théorie des maitrises en Astrologie.

Avec l’arrivée des planètes trans saturniennes (1781 Uranus, 1846 Neptune, 1930 Pluton), les astrologues modernes ont dû relever un défi : celui de définir des nouvelles maitrises zodiacales.

Globalement ce que l’on peut dire est que ces attributions n’ont pas été un long fleuve tranquille et que les avis ont divergé pendant assez longtemps pour se stabiliser pour Uranus et Neptune (quoique certains ne sont pas convaincu pour Uranus) mais par contre les avis pour Pluton restent divergents.

Il semble qu’au moment de cette découverte les astrologues n’aient pas fait grand cas de la théorie des doubles domiciliations. En effet la logique fut plutôt d’attribuer une seule maitrise à un signe et d’abandonner progressivement la seconde maîtrise. On ne parle plus guère de nos jours de la maitrise de Mars pour le Scorpion, de Jupiter pour les Poissons et de Saturne pour le Verseau. Le courant général s’est donc orienté vers la maitrise d’un seul signe par une seule planète sans que soit d’ailleurs précisé si ce domicile unique devait être le domicile diurne ou le nocturne.

Cependant il y a deux illogismes.

  • Le premier concerne l’ordre chaldéen et c’est l’argument avancé par les détracteurs du Pluton en Bélier. Si l’on considère que Uranus est bien maitre du Verseau et Neptune des Poissons, alors nécessairement Pluton devrait être maitre du Bélier. Si l’on s’accorde sur le fait que Pluton est bien maitre du Scorpion, alors nécessairement il faut revoir la maitrise de Neptune et/ou de Saturne.
  • Second illogisme : si l’on tient compte de l’aspect diurne et nocturne des domiciliations, on voit que Jupiter est maitre en Sagittaire (son domicile diurne), Mars en Bélier (son domicile diurne), mais Saturne reste maitre en Capricorne son domicile nocturne. Là encore la logique eut voulu de garder soit le domicile diurne ou nocturne pour ces trois planètes et dans ce cas soit de laisser Saturne en Verseau, ou si Saturne est déclaré en Capricorne, de laisser Jupiter en Poisson et Mars en Scorpion.

Nous avons donc un dilemme !

Si l’on considère les doubles maitrises comme un fondement du système des maitrises en Astrologie, il s’ensuit que les planètes trans saturniennes doivent nécessairement avoir aussi une double maitrise.

Nous allons voir que cela nous permet de sortir du dilemme.

Nous proposons de conserver les domiciliations telles que léguées par les Anciens : pour les domiciles diurne Mercure en Gémeaux, Venus en Balance, Mars en Bélier, Jupiter en Sagittaire et Saturne en Verseau. Pour les domiciles nocturnes nous avons Mercure en Vierge, Venus en Taureau, Mars en Scorpion, Jupiter en Poissons et Saturne en Capricorne.

Et nous allons voir comment attribuer une double maîtrise de façon logique et significative aux planètes lentes.

Sur cette représentation nous observons la double hélice suivante :

  • Un trait qui relie les signes Yang (en jaune) en spirale dans la séquence : Lion – Gémeaux – Balance – Bélier – Sagittaire – Verseau déterminant les domiciles diurnes des planètes infra saturniennes.
  • Un trait qui relie les signes Yin (en bleu) en spirale dans la séquence Cancer – Vierge – Taureau – Scorpion – Poissons – Capricorne déterminant les domiciles nocturnes des planètes infra saturniennes.

Si l’on garde la logique ptoléméique (mercure – vénus – mars – jupiter – saturne), nous allons ajouter dans l’ordre : Uranus – Neptune – Pluton – Proserpine/Haumea – Bacchus/Makemake

Puisque nous étions dans un sens ascendant pour les planètes visibles, continuons avec les planètes invisibles dans un sens descendant et nous voyons ainsi que les domiciles nocturnes des planètes visibles deviennent les domiciles diurnes des planètes invisibles et vice versa.

Pour les domiciles diurnes, après Saturne en Verseau, nous trouvons Uranus en Capricorne, Neptune en Poissons, Pluton en Scorpion, Proserpine/Haumea en Taureau et Bacchus/Makemake en Vierge.

Pour les domiciles nocturnes, après Saturne en Capricorne, nous trouvons Uranus en Verseau, Neptune en Sagittaire, Pluton en Bélier, Proserpine/Haumea en Balance et Bacchus/Makemake en Gémeaux.

Nous nous trouvons donc avec un système qui intègre ce qu’avait déjà découvert les astrologues modernes à savoir Uranus en Verseau, Neptune en Poissons et Pluton en Scorpion, mais nous apportons la précision des domiciliations diurnes et nocturnes.

On ne change donc rien, on complète simplement les pièces du puzzle !

Ainsi le Verseau reste le domicile diurne de Saturne mais s’adjoint du domicile nocturne d’Uranus (Uranus reste donc bien en Verseau mais devient son maitre nocturne), les Poissons restent le domicile nocturne de Jupiter mais s’adjoignent du domicile diurne de Neptune et le Scorpion reste le domicile nocturne de Mars mais s’adjoint du domicile diurne de Pluton.

Venons-en maintenant aux deux planètes que nous avons retenues pour compléter le tableau : Haumea et Makemake, que nous avons renommé Proserpine pour Haumea et Bacchus pour Makemake.

Concernant la vision d’ensemble du système, il m’a toujours paru illogique qu’il s’agrandisse à 10 planètes (d’un point de vue géocentrique) alors qu’il existe 12 signes zodiacaux. Comme de nombreux astrologues je suspectais donc l’existence de planètes au-delà de Pluton. Lorsque j’entrepris la recherche sur la domiciliation, je réalisais que l’astronomie avait énormément avancé et que les astronomes avaient découvert de nombreux astéroïdes et ce qui a été convenu d’appeler maintenant des nano-planètes. Pluton a été d’ailleurs reclassifié comme nano-planète.

Nous n’avons pas utilisé Cérès et la ceinture d’astéroïdes, car nous limitons au septénaire traditionnel tout ce qui est infra saturnien.

Pourquoi avons-nous changé la nomination d’Haumea et Makemake ?

Si l’on veut respecter la tradition du modèle astrologique occidental, nous constatons que jusqu’à Pluton tous les astres avaient des noms de divinités romaines. Pour que ce modèle reste cohérent il était donc logique de garder une unité de nom et de système mythologique, donc de divinité greco-romaine. Nous avons alors réfléchi quelles pourraient être les divinités romaines les plus à même de désigner ces deux nouvelles planètes et nous sommes tombés sur Proserpine et Bacchus. Si cela vous intéresse d’en savoir plus nous vous laissons découvrir cela dans l’article sus-nommé.

Voici le tableau de ce nouveau système de domiciliation :

 

Tableau des maitrises
  Maitrise diurne Maitrise nocturne
Soleil Lion
Lune Cancer
Mercure Gémeaux Vierge
Venus Balance Taureau
Mars Bélier Scorpion
Jupiter Sagittaire Poissons
Saturne Verseau Capricorne
Uranus Capricorne Verseau
Neptune Poissons Sagittaire
Pluton Scorpion Bélier
Proserpine (Haumea) Taureau Balance
Bacchus (Makemake) Vierge Gémeaux

 

Ces données sont copyrightées. Si vous souhaitez citer ce travail, nous vous remercions de nous demander l’autorisation.

Table des matières de cette section (qui va s’étoffer progressivement…):

[wpb_childpages]