Astrologie Traditionnelle et Intégrative

Proserpine

Sophie Andersen

 

De l’Ange Rochel à la planète Proserpine …

 

Je voulais vous parler un peu de l’Ange Rochel qui vient de me prêter main forte, hier soir , pour deux objets que j’avais “perdus” depuis un bon mois et dont je n’arrivais ni à me souvenir de l’endroit où j’avais pu les perdre, ni mettre la main dessus dans un quelconque endroit susceptible de les y avoir déposés…

L’Ange Rochel, n°69,  nommé Ange de la Restitution est connu pour aider à retrouver des objets perdus, peut être certains d’entre vous qui connaissez les Anges  l’ avez  déjà expérimenté ?

Je dois dire que je m’intéresse aux Anges plus particulièrement depuis que nous avons réalisés nos travaux sur l’Ennéagramme et leurs étonnantes concordances avec celui-ci, mais de là à les invoquer pour de quelconque rituel de “magie” ou autre, dans des occasions difficiles pour aider à la réalisation de projets ou  d’affaires, etc…  non point de tout cela …

Continuer la lecture

 

Proserpine

Maître diurne du Taureau et nocturne de la Balance

Le Féminin Sacré

Ou la Richesse Intérieure

 

Mots-cléfs : Besoin d’ordre, d’harmonie, conservatisme, principes terriens, immuabilité, régularité, stabilité, idées arrêtées sans les imposer, sens de la justice, sens des choses claires, paisible, pacifiste, besoin de douceur, féminité, respect des lois de la nature, respect de la nature, respect des cycles, patience, capacité à subir, préservation, tonification, renforcement, gardienne de la nature et de ses lois, authenticité, séparation, deuil, émancipation, borderline, féminité blessée, abus, viol, inceste, féminin sacré, pouvoirs psychiques.

Méthodologie de recherche :
En approchant le système astrologique, nous avons deux grands choix : adopter le système hellénistique en restant avec les 7 planètes traditionnelles ou le système moderne qui intègre Uranus, Neptune et Pluton, portant le système à 10 planètes. Comme je suis un chercheur par passion, il aurait été impossible pour moi d’ignorer les trois planètes trans saturniennes. Cependant, 10 planètes pour 12 signes est assez étrange sur un plan symbolique. En outre, l’attribution des nouvelles domiciliations zodiacales ne respecte pas à mon avis la logique intérieure du système hellénistique, ce qui ne me satisfaisait pas et stimula mon sens de la recherche. La découverte d’Uranus, Neptune et Pluton a suscité un vent d’air créatif parmi les astrologues, et les attributions des domiciliations zodiacales ont été rapidement débattues. Les principales attributions étaient : Uranus en Verseau, Neptune en Poissons et Pluton en Scorpion. Si les deux premiers ont été acceptés à l’unanimité (quoique…), la domiciliation de Pluton est toujours débattue principalement entre le Scorpion et le Bélier, et nous verrons pourquoi. Ce que je propose dans cet article est une tentative de (re) placer les planètes trans saturniennes dans les signes, dans une nouvelle perspective qui respecte la raison d’être du modèle hellénistique initial. En effet l’idée est de comprendre la logique du système existant à 7 planètes, et d’étendre cette logique pour les nouveaux ajouts. Nous verrons par la suite que cette extension ne peut se justifier qu’avec un ajout de 5 planètes ce qui porte le système de 7 à 12 facteurs stellaires

Antécédants :

L’originalité du travail de Frédéric est d’avoir identifié Haumea comme la possible Proserpine déjà prédite par Eugène Caslant, Jean Carteret, Dane Rudhyar, Jean de Larche et Valérie Vaughan (pour ne citer que les plus connus) et d’avoir fait des vérifications mondiales et généthliaques qui semblent très convaincantes. Comme la plupart de ces auteurs il lui attribue la maitrise diurne du Taureau (sa maitrise nocturne se trouvant en Balance) et il suit Jean de Larche pour lui attribuer l’exaltation en Gémeaux.

 

Articles et ouvrages en cours de rédaction

 

Le complexe de Proserpine

 

Les mystères d’Eleusis, principal et plus ancien culte de la religion grecque ont duré environ 2000 ans (- 1450 à + 392). Ils étaient étroitement connectés au mythe de Demeter et Persephone.

Le mythe reflète la notion de transformation et la nature cyclique de la vie. L’existence ne s’arrête pas avec la mort parce qu’il n’y a pas de mort ; Il y a seulement le changement d’un état d’être à un autre, symbolisé par la décomposition de la graine dans la terre et sa réapparition sous la forme d’un être vivant qui s’élève vers la lumière.

Ainsi les initiations aux mystères d’Eleusis étaient probablement proches de ce que les survivants des expériences de mort imminente (EMI) rapportent ou ce qui est vécu en thérapie transpersonnelle, lors des séances de respiration holotropique (ce que le psychiatre Stanislav Grof a appelé les matrices périnatales).

Il y a donc dans le complexe de Proserpine un fort besoin d’initiation spirituelle aux vérités de la vie et de la mort, d’exploration en profondeur de la psyché et de transformation complète et radicale de l’être, sans compromis pour les mondanités et les visions superficielles de la réalité. Ces personnes sont des chamanes, des guérisseurs (guérisseuses) spirituels, des médiums. Ils présentent une grande aptitude aux phénomènes de transes, ils ont des visions et ils ont naturellement des pouvoirs psychiques -guérison, clairvoyance, télépathie, …

Continuer la lecture