Stratégies Homéopathiques dans les Maladies Chroniques
Langues
Categories
Abonnez-vous ! Subscribe !

Homéopathie et modèle de typologie systémique

This post is also available in : enEnglish

Globalement le modèle de typologie systémique permet au praticien homéopathe d’être plus performant dans le traitement des maladies chroniques dites psoriques ou constitutionnelles. Nous avons vu que les maladies psoriques sont celles provenant d’une faiblesse constitutionnelle. Le modèle de typologie systémique ne s’applique pas aux maladies circonstancielles ou infectieuses.

En classant les individus et les remèdes en catégories, le diagnostic précis du type d’un patient va permettre d’orienter la thérapeutique vers les remèdes appartenant à ce même type.

Nous ajoutons donc une étape au raisonnement du choix thérapeutique.

Il va sans dire que l’ajout de cette étape (le diagnostic constitutionnel) permet un gain de temps et d’efficacité et permet de travailler facilement avec une plus grande base de remèdes.

Permettez moi de vous donner un exemple. Je vois Madame C. pour un eczéma de la jambe qu’elle présente depuis plusieurs années. Le reste de l’examen est normal et je n’ai aucun autre symptôme.

La rubrique éruption de la jambe comporte 166 remèdes.

Sur le plan de sa constitution, je la diagnostique dans le règne animal. Les remèdes animaux de cette rubrique sont au nombre de 32.

De façon plus précise je classe cette patiente dans la catégorie des araignées. Les remèdes à base d’araignées dans ces 32 animaux sont au nombre de 3: Tarentula Cubensis, Tegenaria Atrica et Tela aranea.

Je prescrivis Tela Aranea (la toile d’araignée) qui permit une amélioration rapide et durable de son problème.

Il est facile de comprendre que sans le diagnostic constitutionnel il eut été impossible de trouver ce remède. Bien sûr ce cas est caricatural à l’extrême, mais il témoigne relativement bien de l’apport que peut donner cette nouvelle méthode basée sur la similitude constitutionnelle.